Musicien tromboniste de formation classique, Dj Balkaliente découvre la scène alternative parisienne en intégrant, fin 2011, la section cuivre du groupe Cumbia Bamba, jeune formation énergique mêlant cumbia, ska, hip-hop, avec laquelle il va découvrir la scène et développer son goût pour la musique Sud-Américaine pendant près de deux années.

Fin 2012, motivé par la création d’un nouveau projet, et après quelques concerts avec le combo de reggae Natty Tony & The French Soundmakers, c’est vers une nouvelle forme d’expression musicale, le Dj set, qu’il va se diriger.

photo bio balkaliente avec son trombonne Sous l’impulsion de son ami David Feterman (Aka Captain Cumbia), alors Dj et programmateur à « La Dame de Canton – Paris XIII », il fait ses premières armes derrière les platines de cette magnifique péniche, réputée pour être une place incontournable des soirées world parisiennes.
Rapidement, l’énergie communicative qu’il va déployer sur scène associée à une sélection musicale riche et pointue (Cumbia/Balkan/Brésil/Afro etc.) visant toujours à faire voyager son public et surtout à le mettre en ébullition, vont lui permettre de s’installer durablement au sein du collectif de dj de La Dame de Canton.
Pendant une année et demie il va se former et ambiancer aux côtés ses compères, Boris Viande, Dj Cucurucho, Rafael Aragon… et de nombreux invités internationaux, les soirées worlds/tropicales : Club Trotter, Cumbia Balkanica, Sono sans frontières, Gypsy Night Fever...

Parallèlement il va intégrer progressivement le trombone a ses représentations, afin d’ajouter une plus-value instrumentale et un mouvement scénique encore plus ample a ses sets.
L’écho positif de ses prestations va vite dépasser les limites du 14ième arrondissement de Paris, et grâce au réseau, les espaces de jeu s’ouvrent à lui.
Il aura le privilège en Février 2014, de faire la première partie des très en vogue Argentins de La Yegros (Electro-cumbia).
Le producteur parisien Sasha Obradovic va en faire un Dj régulier pour ses soirées « Tziganes » & « Global Beats » organisées mensuellement à la Bellevilloise (Paris XX).
Outre de nombreuses dates Paris intra-muros [Cabaret Sauvage – Gibus café – Café des sports Ménilmontant etc], le projet s’étend naturellement à la province avec des passages remarqués à Lille, Cannes, Cahors, Le Mans, Rennes, Lorient, Nevers, Nantes, La Réunion…. où ce Dj « endiablé » [Télérama] a toujours transformé le dancefloor en véritable tornade cyclonique.

Fin 2014, il forme le duo MOLOTOV BROTHERS, Sound System balkanique mêlant machines et instruments live (trombone/saxophone/clarinette), et s’associe au trio Tito Del Monte (Power Cumbia Colombiana) pour répandre, lors de tournées provinciales, les joies de la world music.

Né à Reims, dans une famille de mélomanes, il débute la pratique de la clarinette dès l’âge de 8 ans, et étudie la musique classique pendant 10 ans au conservatoire.

C'est en 2003 qu'il découvre la musique klezmer, décide d'en étudier le style et se consacre à améliorer sans cesse la qualité de ses interprétations.
Ses recherches vont le pousser vers New York où il étudie la richesse du répertoire; il y rencontre de nombreux spécialistes tel que D. KRAKAUER ou encore M.ALPERT.

En 2007 du fait ses qualités de musicien spécialiste de musique juive, il reçoit avec le groupe les Mentsh le prix « Moishe Beregowski ».

photo bio Samuel Maquin Molotov BrothersSa curiosité et son talent, aussi bien à la clarinette qu'au saxophone, l'amènent à intégrer de nombreuses formations de styles éclectiques et à se produire de part le monde avec entre autres :
les Égarés (ensemble de musique juive et Arabo andalouse)
Yordan (chanson française aux couleurs Balkanique et Jazzy)
Paris-Odessa (musique Moldave, Ukrainienne et Russe)
Daniel Kahn and the painted bird’s (cabaret klezmer punk)
Haïm, à la lumière d'un violon (spectacle musical avec l'actrice Mélanie Doutey)
Mama Cumbia Sound System (Instrumental Cumbia sound system)

C'est d'ailleurs au cours d'une soirée Mama Cumbia Sound System qu'il rencontre sur scène, Dj Balkaliente et que quelques temps après les 2 compères décident d'unir leur passion pour la musique d'Europe de l'Est en formant les MOLOTOV BROTHERS.